Impôts et charges des auto-entrepreneurs : ce que vous devez savoir

Vous souhaitez lancer votre micro-entreprise et vous vous demandez quelles charges un auto-entrepreneur doit payer ? Lisez la suite pour tout savoir.

Temps de lecture: 6 min

Vous souhaitez lancer votre micro-entreprise et vous vous demandez quelles charges un auto-entrepreneur doit payer ? En tant que chef d’entreprise, ce calcul est en effet indispensable pour estimer le chiffre d’affaires nécessaire pour atteindre ses objectifs financiers. Découvrez dans notre guide pratique les différentes cotisations et charges de l’auto-entrepreneur en France.

Quelles sont les charges à payer pour un auto-entrepreneur ?

Quatre types de cotisations et contributions sont à prendre en compte lorsque vous êtes micro-entrepreneur :

  • Les cotisations sociales

  • Les cotisations fiscales

  • La Contribution à la Formation Professionnelle (CFP)

  • La Taxe pour Frais de Chambre Consulaire 

Le montant de ces cotisations auto-entrepreneur est calculé grâce à un taux, qui varie selon l’activité de l’auto-entrepreneur. Des exonérations ou des abattements sont également possibles, notamment en démarrage d’activité. Découvrez ci-dessous les taux et exonérations possibles pour chacune de ces charges.

Les cotisations fiscales

Les cotisations fiscales des auto-entrepreneurs se divisent en deux parties :

  • L’impôt sur le revenu

  • La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE)

L’impôt sur le revenu se calcule sur le chiffre d’affaires, auquel est soustrait un abattement, dont le pourcentage varie en fonction de l’activité. Découvrez en détail dans le paragraphe plus bas comment faire votre déclaration d’impôts auto-entrepreneur et comment payer.

La Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) remplace l’ancienne taxe professionnelle. Il s’agit d’une taxe locale obligatoire pour toutes les entreprises, peu importe leur statut, à condition d’avoir un chiffre d’affaires supérieur à 5000 €. Le montant minimum est de 223 €, mais il peut varier en fonction de votre chiffre d’affaires et de la commune dans laquelle votre entreprise est enregistrée. Vous pouvez en effet payer :

  • De 221 à 531 € pour un chiffre d’affaires jusqu’à 10 000 €

  • De 221 à 1 061 € pour un chiffre d’affaires de 10 001 à 32 600 €

  • De 221 € à 2 229 € pour un chiffre d’affaires entre 32 601 € et 100 000 €

  • Etc.

Pour connaître le montant que vous devez verser au titre de la CFE et le payer, vous devez vous rendre sur .

Le saviez-vous ? La première année, vous êtes exonéré de cette taxe, mais vous devez remplir une déclaration CFE pour en bénéficier. La deuxième année, vous ne payez que 50 % de cette taxe. D’autres exonérations, temporaires ou permanentes, peuvent également s’appliquer. Découvrez plus d’informations sur la CFE auto-entrepreneur .

Les cotisations sociales

En plus des cotisations fiscales, les auto-entrepreneurs doivent aussi payer des charges sociales auprès de la Sécurité Sociale des Indépendants. Le montant est fixé selon un pourcentage du chiffre d’affaires, qui dépend de la nature de votre activité. En 2021, le taux de cotisations sociales d’un auto-entrepreneur est de :

  • 12,8 % du chiffre d’affaires pour les activités de vente et assimilées

  • 22 % pour les prestations de services artisanales, commerciales et libérales.

Ces cotisations couvrent : l’assurance maladie et maternité, l’invalidité et le décès, les allocations familiales, la retraite de base et complémentaire obligatoire, l’indemnité journalière, ainsi que les cotisations CSG et CRDS.

Le saviez-vous ? Il est possible de bénéficier d’une diminution de 50 % des charges sociales d’auto-entrepreneur la première année civile de votre activité, si vous remplissez les critères de l’Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise (ACRE). Découvrez.

Les autres charges de l’auto-entrepreneur

Enfin, deux autres charges sont à prendre en compte lorsque l’on monte sa micro-entreprise :

  • La Contribution à la Formation Professionnelle (CFP). Cette dernière permet d’ouvrir des droits à la formation. Le montant s’élève à 0,1 % du CA pour les activités de vente et assimilées, 0,2 % pour les activités libérales et prestations de services commerciales, et 0,3 % pour les artisans.

  • La Taxe pour Frais de Chambre Consulaire. Elle permet de financer les chambres consulaires et a été . Ces derniers paient en effet un montant en fonction de leur chiffre d’affaires et de la chambre à laquelle ils sont rattachés : 

  • Les auto-entrepreneurs ayant une activité de vente doivent verser 0,015 % de leur CA à la CCI (Chambre de commerce et d’industrie)

  • Les auto-entrepreneurs de prestations de services doivent verser 0,044 % de leur CA à la CCI

  • Les auto-entrepreneurs de prestations de services artisanales doivent verser 0,48 % de leur CA à la CMA (Chambre des métiers et de l’artisanat)

  • Les auto-entrepreneurs artisans ayant une activité d’achat revente doivent verser 0,22 % de leur CA à la CMA

  • Les artisans en double immatriculation doivent verser 0,007 % de leur CA à la CCI en plus de la taxe à la CMA.

À noter que les personnes ayant une activité libérale n’ont pas à s’acquitter de cette taxe.

Comment payer les cotisations sociales en tant qu’auto-entrepreneur ?

Vous ne savez pas comment payer vos charges d’auto-entrepreneur ? Voici les démarches afin de régler vos différentes cotisations lorsque vous vous lancez en tant que micro-entrepreneur :

  • Vous devez déclarer votre premier chiffre d’affaires après 90 jours d’activité

  • Pour déclarer votre chiffre d’affaires, vous devez vous connecter au site de , et accéder à votre compte, puis cliquer sur « Déclarer et payer » dans l’onglet « Mon auto-entreprise au quotidien ».

  • Vous pouvez choisir un prélèvement mensuel ou trimestriel et payer par carte bancaire ou prélèvement SEPA. 

Impôts auto entrepreneur : comment faire sa déclaration ?

Vous vous demandez comment déclarer ses revenus d’auto-entrepreneur auprès des impôts ? Deux options sont possibles :

  1. Par prélèvement à la source, qui est la méthode employée par défaut. Vous devrez dans ce cas déclarer vos revenus de l’année précédente via . Un abattement forfaitaire, visant à remplacer les frais professionnels, s’applique, en fonction du type d’activité : - 34 % pour les activités libérales - 50 % pour les prestations commerciales et artisanales - 71 % pour les activités de vente et assimilées. Le montant obtenu s’ajoute ensuite aux autres revenus du foyer fiscal.

  2. Par versement fiscal libératoire, . Cette méthode permet de prélever l’impôt sur le revenu en même temps que les cotisations sociales auto-entrepreneurs, par l’Urssaf donc, en ajoutant un pourcentage déterminé en fonction de votre activité, allant de 1 à 2,2 %. 

N26 accompagne la gestion de votre auto-entreprise

En tant qu’auto-entrepreneur, vous devez ouvrir un compte professionnel . Chez N26, nous proposons un compte pro sans frais: N26 Business. Vous pourrez ainsi :

  • Vous inscrire en ligne en moins de 10 minutes pour ouvrir votre compte 

  • Gérer votre compte directement depuis l’application mobile

  • Suivre vos rentrées et sorties d’argent grâce au solde en temps réel et aux notifications instantanées à chaque transaction

  • Bénéficier d’outils de gestion astucieux, comme les sous-comptes, permettant d’organiser votre budget, ou les Statistiques, qui répartissent vos dépenses automatiquement dans différentes catégories

  • Effectuer des paiements à l’étranger sans frais

  • Profiter de 0,1 % de cashback sur vos achats

Pour aller plus loin, nous proposons également des offres de compte premium pour les auto entrepreneurs. Selon que vous choisissiez un compte N26 Business Smart, N26 Business You ou N26 Business Metal vous pouvez notamment bénéficier : 

  • de 10 sous-comptes et sous-comptes partagés pour vos projets

  • d’assurances pour le quotidien et vos déplacements à l’étranger

  • d’un cashback jusqu’à 0,5 % sur vos achats

  • d’une carte bancaire pro colorée ou en métal

  • d’offres partenaires premium

Avec N26, plongez dans l’aventure entrepreneuriale en toute sérénité et simplicité !

Par N26

La banque qui s'adapte à votre quotidien.

Articles similaires

Ces articles pourraient vous intéresser