Congé sabbatique : mode d’emploi

Temps de lecture: 7 min

Votre vie professionnelle peut être éreintante. Après avoir privilégié leur carrière pendant des années, nombreuses sont les personnes qui rêvent de pouvoir prendre une année sabbatique. À l’origine considérée par les agriculteurs comme une période de repos pour la terre, le congé sabbatique permet désormais aux travailleurs de se ressourcer pendant plusieurs mois, voire une année entière, mais toujours pour une durée bien précise. Le but ? Voyager, se découvrir de nouvelles passions, se recentrer sur soi-même... bref, réaliser ses projets personnels sans pour autant devoir démissionner. En effet, à la différence d'une démission, une demande de congé sabbatique implique un retour au travail.

Bien que ce rêve puisse aujourd’hui sembler irréalisable, le moment est en réalité idéal pour se projeter et commencer à planifier son budget. Envie de plier bagage pendant quelque temps ? Découvrez notre mode d’emploi dédié aux congés sabbatiques et nos conseils sur la façon de financer votre projet en toute quiétude. 

Adieu le train-train quotidien : planifier son année sabbatique

Lorsque vous envisagez de prendre une année sabbatique, pensez d’abord à ce que vous souhaitez réaliser pendant cette pause. Qu’il s’agisse de développer de nouvelles compétences ou de partir à la découverte de contrées lointaines, les possibilités qui s’offrent à vous sont infinies. Découvrez les trois principales étapes de préparation :

1. Menez des recherches approfondies

Pouvez-vous prétendre à un congé sabbatique ? De manière générale, un congé sabbatique est perçu comme un avantage offert par une entreprise, c’est pourquoi certaines personnes n’y ont pas accès. En d’autres mots, la possibilité de prendre une année sabbatique ne coule pas de source et dépend, entre autres, du bon vouloir de votre employeur. N’hésitez donc pas à prendre connaissance de la politique de votre entreprise et d’en discuter avec vos responsables RH afin de connaître les choix qui s’offrent à vous. 

2. Quelques mois ou une année ?

Après confirmation de votre entreprise, pensez à l’aspect financier d’un tel congé, rémunéré ou non, afin d’en définir la durée. Quand bien même vous auriez la possibilité de prendre une année sabbatique rémunérée, cette nouvelle routine risque d’affecter vos finances au quotidien. Certains projets sont, sur le long terme, bien plus faciles à financer que d’autres : partir étudier à Dubaï plutôt que de rester à domicile vous demandera certainement un budget bien plus conséquent, par exemple. 

3. Partez au meilleur moment

Quelle serait la meilleure période à laquelle partir à l’aventure, sans que cela n’affecte ni vous, ni votre entreprise ? Plusieurs facteurs sont à prendre en compte, notamment un délai de préavis, ainsi que le temps qu’il vous faudra pour rendre votre projet financièrement possible. Prévoyez également votre retour : si vous êtes votre propre employeur, pensez aux clients avec qui vous ne pourrez pas travailler pendant votre congé, mais qui répondront présent dès la reprise de vos activités. 

Préparer son année sabbatique : établir une feuille de route

Que vous décidiez d'arpenter les sommet des Andes ou de prendre le Transsibérien jusqu'à Vladivostok, cette année sabbatique est une merveilleuse occasion pour recharger vos batteries et profiter pleinement de votre temps libre. Le choix ne tient qu’à vous, mais avant de vous lancer, pensez à élaborer un tableau des dépenses prévisionnelles. Une année sabbatique permet bien souvent de partir à la découverte de nouveaux pays, d’étudier, de faire du bénévolat... ou les trois !

Voyager

Les voyages sont la raison numéro 1 d’une année sabbatique, aussi bien pour découvrir ou redécouvrir son propre pays que pour partir à la rencontre de nouvelles cultures. Lorsque vous commencez à définir un budget, prenez en compte les endroits que vous souhaitez visiter afin de vous assurer que ces derniers sont adaptés à vos finances. À titre d’exemple, le tableau ci-dessous répertorie les principaux coûts d’un congé sabbatique pour les futurs baroudeurs, en fonction de leur budget.

Transport Pass Interrail : Un pays : 47 € ; Global : 376 €Croisière autour du monde : 11 000 €
Hébergement Une nuit en dortoir à Siem Reap au Cambodge : 4 €/personneUne chambre 5 étoiles au Raffles Singapore : 560 €/nuit
Alimentation Street food à Bangkok en Thaïlande : entre 0.85 € et 2.50 €Menu dégustation dans un restaurant gastronomique étoilé à Saint-Sébastien : 242 € sans les boissons
Loisirs Rafting en Thaïlande : dès 38 €Excursion de 3 jours en plongée pour admirer la Grande Barrière de corail : dès 750 €

Étudier

Outre les voyages, un congé sabbatique est aussi l’occasion rêvée de développer de nouvelles compétences : pourquoi ne pas en profiter pour approfondir vos connaissances professionnelles ou vous lancer dans une nouvelle passion ? Les cours et ateliers ne sont pas ce qu’il manque. Il vous suffit de choisir un sujet ou une compétence, un lieu d’apprentissage et une durée. Si vous avez décidé de prendre une année sabbatique pour effectuer une reconversion professionnelle ou pour lancer votre propre entreprise, lisez nos guides consacrés à la reconversion professionnelle et la création de son entreprise pour en savoir plus.

Faire du bénévolat

Dédier de votre temps à une cause qui vous tient à cœur peut contribuer à votre développement personnel. En revanche, partir en mission d’écovolontariat, s’occuper de lions et guépards en Afrique du Sud ou encore organiser des activités pour les enfants en Argentine sont des activités non rémunérées, qu’il vous faudra donc prendre en compte dans votre budget. Certains organismes aux niveaux local, régional et national proposent des aides financières aux personnes éligibles, n’hésitez donc pas à déposer des demandes.

Une fois votre feuille de route définie, il vous faudra présenter votre projet à votre employeur et le convaincre afin d’obtenir son accord, dans le cas où vous souhaiteriez reprendre votre poste à votre retour. Mettez en avant les expériences et activités qui bénéficieront à votre carrière et vous permettront de revenir avec de nouvelles compétences et de nouveaux avantages pour votre entreprise. N'y allez pas tête baissée : choisissez le moment idéal pour présenter votre projet et préparez un plan solide pour espérer convaincre votre employeur que cette expérience vous sera profitable à tous les deux.

Financer sa liberté : économiser en vue d’une année sabbatique

Votre entreprise vous a donné son feu vert et votre feuille de route est prête. Découvrez maintenant nos conseils financiers pour économiser en vue de votre année sabbatique et préparer au mieux l’une des plus belles années de votre vie.

1. Établissez un budget prévisionnel

Rédigez une liste de toutes vos dépenses, parmi lesquelles les frais de transport, d’assurance, d’hébergement et de nourriture. Répartissez ensuite ces dépenses tout au long de la durée de votre congé sabbatique afin d’obtenir une vue d’ensemble de votre budget journalier, en plus des frais ponctuels, liés par exemple aux activités auxquelles vous pourriez prendre part. Personne n’est à l’abri d’un coup dur, prenez donc aussi cela en compte dans votre budget prévisionnel.

2. Tenez compte des dépenses régulières

Ajoutez à votre budget prévisionnel tout remboursement mensuel de prêt ou de loyer, ainsi que vos factures. Lorsque cela est possible, n’hésitez pas à annuler ou suspendre certains de vos abonnements ; pour obtenir encore plus de fonds, vous pouvez choisir de louer ou sous-louer votre logement pendant votre absence.

3. Rationalisez vos dépenses et économisez le plus tôt possible

N’hésitez pas à diminuer certaines dépenses ; faites du sport chez vous, passez à un abonnement Internet plus intéressant et laissez parler vos talents aux fourneaux. Des dépenses maîtrisées vous permettront d’accroître votre budget : les petites économies font les grandes fortunes !

4. Cherchez une activité complémentaire ou un emploi à mi-temps

Votre budget n’est pas illimité et votre congé ne sera pas rémunéré ? Aucun problème ! Les petites missions payées tout au long de vos voyages vous permettront de subvenir plus facilement à vos besoins. Ménage, promenades de chiens ou encore livraison de nourriture... les applications et plateformes destinées à la recherche d’emploi regorgent de missions ponctuelles. Les emplois dans la restauration (service au bar et à la table) sont également très populaires, puisqu’ils permettent de rencontrer facilement d’autres voyageurs. Si vous êtes à la recherche d’un emploi sur le long terme, pensez au tutorat ou à la garde d’enfants en tant qu’au pair. 

5. Faites confiance aux outils de gestion de budget

Utilisez une application de gestion du budget pour garder un œil sur vos dépenses. Le fait de noter vos dépenses, de recevoir des notifications pour chacune de vos transactions et de pouvoir consulter régulièrement vos finances de manière centralisée vous permettra de facilement respecter votre budget. 

Opter pour une assurance adaptée pour partir l’esprit tranquille : faire face aux imprévus 

Avant de faire vos valises ou de commander de nouveaux manuels d’apprentissage, pensez à l'essentiel : lorsque vous prenez une année sabbatique, souscrire une assurance couvrant vos soins de santé, vos activités et vos voyages est indispensable. Il existe autant de sites comparateurs que d’agences d’assurance, alors prenez le temps de rechercher le contrat qui conviendra le mieux à vos projets, qu’il s’agisse de plonger en cage avec des requins en Afrique du Sud ou d’enseigner le français au Japon. Pensez simplement à bien prendre connaissance de tous les détails de votre contrat afin de vous assurer que ce dernier couvre entièrement votre voyage (y compris toutes les activités).

Voyage Assurance voyage temporaire : dès 11 €Assurance mondiale multivoyage y compris sports d’hiver : dès 95 €
Soins médicaux Assurance santé privée : dès 16 €/moisPrise en charge des soins de santé et du diagnostic complet : dès 45 €/mois
Loisirs Couverture adaptée aux sports nautiques : dès 64 €Assurance couvrant un voyage de 90 jours dont plongée en cage avec des requins : 680 €

Confiez votre argent à N26

Planifier son année sabbatique peut être fatigant, mais la gestion de vos finances ne devrait pas être si pénible. Le compte N26 Smart vous permettra d’utiliser votre Mastercard N26 pour effectuer jusqu’à 5 retraits gratuits par mois partout dans le monde et réaliser des paiements sans frais dans n’importe quelle devise. Ne manquez pas de découvrir de nombreux divertissements pendant votre année sabbatique en profitant de nos offres promotionnelles sur des plateformes de streaming comme Mubi.com et bien d’autres. Une fois votre inscription terminée, ouvrez l’application pour accéder aux offres disponibles.

Qu’entend-on par « prendre une année sabbatique » ?

Une année sabbatique est un congé, rémunéré ou non, durant lequel on peut par exemple parcourir le monde, apprendre de nouvelles choses et se recentrer sur soi-même. Si votre entreprise vous offre un tel choix, discutez avec votre superviseur afin d’en savoir plus sur les critères d’éligibilité, comme votre ancienneté dans l’entreprise.

Qu’est-ce qu’une politique de congé sabbatique ?

Il s’agit de la position prise par votre employeur vis-à-vis des congés sabbatiques pour différents motifs, à savoir la reconversion, le suivi d’une formation ou un départ en voyage. Si c’est une opportunité que vous envisagez de saisir, discutez-en avec votre employeur le plus tôt possible. Il vous faudra en effet décider de la durée de votre congé et donc de votre absence, savoir si vous aurez accès ou non à une rémunération et déterminer s’il vous sera possible de retrouver votre poste à votre retour.

Que faire au cours d’une année sabbatique ?

Le but d’une année sabbatique est de vous permettre de réaliser vos projets. Apprendre une nouvelle compétence, obtenir un autre diplôme, parcourir le monde ou faire du volontariat... les possibilités sont infinies. Toutefois, il vous faudra déterminer avec votre employeur la durée de votre congé ; en général, ce dernier dure entre 2 et 12 mois.

Reçoit-on une rémunération pendant un congé sabbatique ?

Votre employeur peut vous accorder une certaine rémunération pour la durée de votre congé, qu’il s’agisse de la totalité ou d’un pourcentage de votre salaire. Toutefois, ce n’est pas une obligation : votre employeur a le droit de ne pas accéder à votre demande ni de rémunération, ni de congé sabbatique. Tout dépend de la politique mise en place au sein de votre entreprise et de la volonté de votre employeur.

À quel moment prendre une année sabbatique ?

En règle générale, une année sabbatique s’adresse à tout employé dont l’ancienneté est égale ou supérieure à 7 ans. Toutefois, ce critère peut être négocié afin de permettre aux employés non éligibles d’y prétendre. En échangeant avec vos collègues, il vous sera possible de savoir de quel côté se place votre entreprise. Si vous êtes éligible à une année sabbatique, que vous respectez tout délai de préavis établi dans votre contrat et que vos finances personnelles vous le permettent, faites vos bagages !

Par N26

Articles similaires

Ces articles pourraient vous intéresser

Congé paternité : mode d'emploi

Depuis le 1er juillet 2021, les pères ont droit à un congé paternité d’un mois. Découvrez les modalités de cet avantage accordé aux papas et seconds parents à la naissance ou l’arrivée de leur enfant

Indemnité inflation : c’est quoi et qui peut la toucher ?

Annoncée jeudi 21 octobre 2021 par le Premier ministre Jean Castex, l’indemnité inflation est un coup de pouce financier de l’État. Qui peut la toucher ? Quel est son montant ?

Comment obtenir le chèque énergie ?

Découvrez dans notre article les conditions pour obtenir le chèque énergie, son montant et comment l’utiliser.