Aide aux devoirs : Combien coûte le soutien scolaire ?

Combien coûte le soutien scolaire ? Quelles aides et dispositifs existent pour le financer ? Découvrez toutes les réponses à vos questions dans cet article.

Temps de lecture: 7 min

Les élèves âgés de 6 à 18 ans peuvent bénéficier de soutien scolaire tout au long de leur parcours académique. Cependant, au-delà des dispositifs gratuits proposés par l’Éducation nationale, l'aide aux devoirs à un coût. Elle peut d’ailleurs rapidement représenter un budget conséquent pour les parents qui souhaitent pallier les lacunes ou approfondir les connaissances de leur enfant. Combien coûte réellement le soutien scolaire ? Quelles solutions existent pour le financer ? Dans cet article, découvrez toutes les réponses à vos questions pour accompagner votre enfant vers la réussite académique tout en gardant l’esprit zen. 

Qu’est-ce que le soutien scolaire ?

Le soutien scolaire est une approche pédagogique qui vise à aider les élèves à surmonter leurs difficultés académiques ou à renforcer leurs acquis. Il s’agit d’un accompagnement personnalisé, destiné à compléter l’enseignement reçu à l’école.

À qui s’adresse le soutien scolaire ?

Le soutien scolaire s’adresse à un large public, allant des élèves du primaire jusqu’aux étudiants universitaires. Il peut être adapté en fonction des besoins spécifiques de chaque apprenant, que ce soit pour combler des lacunes, approfondir des connaissances ou préparer des examens.

Aide aux devoirs et soutien scolaire : quelle différence ?

Il est important de faire la distinction entre l’aide aux devoirs et le soutien scolaire. L’aide aux devoirs se concentre généralement sur la résolution des devoirs assignés à l’école, tandis que le soutien scolaire englobe un apprentissage plus approfondi, qui vise à renforcer la compréhension des matières et des concepts.

Soutien scolaire : les différentes solutions qui existent 

Le soutien scolaire et l’aide aux devoirs se déclinent sous différentes formes, chacune adaptée aux besoins et aux objectifs de chaque élève. Parmi les options qui existent, on trouve notamment :

Les cours particuliers

Les cours particuliers consistent en des séances individuelles avec un enseignant ou un tuteur expérimenté. Ils offrent une personnalisation maximale de l’apprentissage et permettent à l’élève de cibler les domaines spécifiques dans lesquels il a besoin d’aide.

Les cours en ligne

De plus en plus populaires pour leur flexibilité, les cours en ligne proposent des ressources pédagogiques variées, telles que des vidéos explicatives ou des exercices interactifs, accessibles via des plateformes d’apprentissage en ligne ou des applications mobiles.

Le soutien scolaire en groupe

Certaines écoles et centres d’apprentissage proposent des sessions de soutien scolaire en groupe qui consistent en une aide pédagogique, portant sur une matière spécifique, dispensée par un enseignant à un petit nombre d’élèves. Cette assistance est parfois offerte gratuitement dans certaines écoles ou par des organisations bénévoles, mais elle peut aussi être payante.

L’étude après l’école

De nombreux établissements scolaires tant publics que privés proposent des séances d’étude après les cours, supervisées par des enseignants ou des tuteurs. Cette solution présente l’avantage de permettre aux apprenants de bénéficier d’une aide immédiate et de travailler dans un environnement plus familier.

Les programmes d’aide aux devoirs 

Enfin, d’autres dispositifs ont été mis en place par l’Éducation nationale pour compléter les enseignements obligatoires, notamment à l’école élémentaire. Les élèves de CM2 qui en ont besoin peuvent, par exemple, suivre des stages gratuits de remise à niveau pendant les vacances scolaires. Les activités pédagogiques complémentaires (APC), dispensées en dehors des heures de cours obligatoires, ont quant à elles pour but d’apporter aux apprenants un accompagnement personnalisé et de susciter le plaisir d’apprendre. 

Toutes ces approches contribuent à créer un environnement propice à l’apprentissage et à aider les élèves à atteindre leurs objectifs académiques en tenant compte de leurs besoins spécifiques.

Le coût du soutien scolaire

Bien souvent, le soutien scolaire a un prix. Celui-ci dépend du type d’accompagnement choisi et peut varier du simple au triple en fonction de différents critères. À titre d’exemple, le tarif d’un cours particulier à domicile oscille généralement entre 20 € et 60 € par heure, selon la zone géographique, la matière enseignée et le niveau d’expérience du professeur particulier.

D’un autre côté, les cours en groupe, comme ceux proposés par certains centres d’apprentissage, sont souvent plus abordables, avec des tarifs horaires pouvant aller de 10 € à 25 € en moyenne. 

Les dispositifs proposés par l’Éducation nationale, tels que l’étude après l’école ou les programmes d’aide aux devoirs mentionnés ci-dessus, sont quant à eux entièrement gratuits.

Comment financer les cours particuliers ?

Selon le niveau de l’élève et la forme d’accompagnement choisie, le coût du soutien scolaire peut représenter une dépense conséquente pour certains parents. Alors comment financer les cours particuliers de son enfant ? Plusieurs dispositifs existent pour aider les familles. 

Les aides financières de l’État

Si votre enfant scolarisé est âgé de 6 à 18 ans, vous pouvez bénéficier de différentes aides financières proposées par l’État, sous certaines conditions :

  • L’Allocation de Rentrée Scolaire (ARS est versée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) sur la base du niveau de ressources des parents. Elle aide les familles à financer les dépenses de la rentrée scolaire.   
  • Les bourses de collège et de lycée sont accordées aux foyers à faibles revenus pour les aider à couvrir les frais de scolarité de leurs enfants. Elles sont attribuées en fonction du niveau scolaire de l’élève et des revenus de ses parents. Pour en bénéficier, une demande doit être adressée au secrétariat de l’établissement scolaire de l’élève.
  • Les fonds sociaux collégiens et lycéens sont des aides exceptionnelles dispensées sous forme d’un soutien financier direct ou de prestations en nature, telles que les frais de demi-pension ou d’internat ou les fournitures scolaires diverses. Ils ont pour but de permettre aux familles modestes de faire face aux dépenses de scolarité de leur enfant. 

Les initiatives locales et associatives

Au niveau local, certaines aides financières au soutien scolaire comme des bourses, des prêts ou des subventions peuvent être attribuées par votre commune ou votre département. Rapprochez-vous de votre mairie ou du conseil départemental dont vous dépendez. 

Par ailleurs, il n’est pas rare que les associations ou organismes à vocation sociale, tels que les associations d’aide aux devoirs, les centres sociaux, les Maisons des Jeunes et de la Culture (MJC) ou les écoles de la deuxième chance, proposent des cours de soutien gratuits ou à tarif réduit pour les enfants en difficulté. 

Les dispositifs fiscaux liés au soutien scolaire

Grâce au crédit d’impôt pour les frais liés au soutien scolaire, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt équivalente à 50 % des dépenses engagées dans les cours particuliers à domicile de votre enfant, dans la limite d’un plafond annuel. Attention, ce dispositif fiscal s’applique uniquement aux cours dispensés par un organisme agréé ou par un intervenant indépendant. Pour pouvoir en profiter, vous devez renseigner la totalité des frais consacrés au soutien scolaire dans votre déclaration de revenus, sans oublier d’indiquer les coordonnées de l’organisme ou du professeur auquel vous avez fait appel.

Par ailleurs, les Chèques Emploi Service Universel (CESU) permettent de rémunérer certains services à la personne, dont les cours particuliers font partie. Ils offrent des avantages fiscaux et sociaux, comme une réduction d’impôt équivalente à 50 % des dépenses. Vous devez d’abord vous affilier au Centre national CESU, puis commander des chéquiers pour profiter de ce dispositif.

Préparer un budget pour financer l’aide aux devoirs

Pensez, dans tous les cas, à anticiper les coûts des cours particuliers en établissant un budget prévisionnel réaliste pour financer l’aide aux devoirs. Pour cela, vous pouvez, par exemple :

  • Évaluer vos revenus et dépenses de l’année précédente.
  • Établir un budget familial semestriel ou annuel en prenant le soin d’évaluer le montant consacré au soutien scolaire sur la base des précédents calculs.
  • Suivre régulièrement votre budget et vérifier que vous disposez des ressources nécessaires avant d’engager toute nouvelle dépense !

Appréhendez sereinement l’avenir de votre enfant avec N26

La réussite scolaire de votre enfant n’a pas de prix ! C’est pourquoi N26 s’engage à vous aider à optimiser votre budget et à concrétiser vos projets les plus chers. Avec un compte bancaire N26, vous pouvez surveiller vos dépenses et maîtriser votre budget en temps réel. À chaque transaction, vous recevez des notifications push qui vous permettent de suivre

l’évolution de votre solde bancaire à tout moment. De plus, notre tableau de budget mensuel vous aide à définir un budget mensuel pour vous donner les moyens de réaliser vos rêves. Enfin, grâce à la fonctionnalité Espaces, vous vérifiez l’avancement de vos projets et atteignez plus facilement vos objectifs. 

Ouvrez votre compte N26 dès aujourd’hui et découvrez tous nos outils intelligents d’aide à la gestion de budget pour financer le soutien scolaire de votre enfant en toute sérénité !

Par N26

La banque qu'on adore

Articles similaires

Ces articles pourraient vous intéresser
emergency fund and rainy day fund image with cloud with euro rain drops.

Fonds d’urgence : Pourquoi est-il conseillé de toujours avoir de l’argent de côté pour les imprévus ?

Préparez-vous aux imprévus, économisez pour avoir l'esprit tranquille.

l'homme en t-shirt ras du cou blanc, assis sur le siège de voiture avec 3 autres amis.

Combien coûte une voiture ? Le guide du budget voiture moyen

Vous envisagez d'acheter une voiture ? Découvrez notre guide complet et établissez un budget voiture réaliste.

ensemble de différents objets liés au voyage.

10 étapes faciles pour économiser pour voyager

10 étapes pour économiser pour le voyage de vos rêves