Nous avons déjà parlé de l’histoire de ces cartes qui ont révolutionné les paiements, mais connaissez-vous les différences entre une carte de crédit et une carte de débit et plus difficile peut-être, ce qui les différencie d’une carte prépayée ?

En France, on parle souvent, à tort, de “carte de crédit”. Pourquoi à tort ? Car en réalité, la carte bancaire la plus répandue dans l’Hexagone est la carte bancaire à débit immédiat et il est probable que vous ayez, vous aussi, une carte de débit. Depuis quelques années, la mention débit, crédit ou prépayée doit être visible sur votre carte.

Les cartes de débit : la valeur sûre en France

Des cartes liées à votre compte courant

Les cartes de débit vous permettent de réaliser vos transactions avec l’argent disponible sur votre compte. La plupart de ces cartes sont des Visa ou des Mastercard, elles sont acceptées partout dans le monde.

Ces cartes sont associées à votre compte courant : tous vos paiements ou retraits sont directement débités sur votre compte bancaire. Pas de risque donc, de dépenser plus que l’argent dont vous disposez. Toutes les Mastercard N26 sont des cartes de débit.

Si vous avez ce type de cartes, il est conseillé de suivre régulièrement l’évolution du solde de votre compte courant pour pouvoir utiliser votre carte dans les meilleures conditions. Avec la Mastercard et le compte N26, vous recevez des notifications en temps réel sur votre téléphone mobile pour être informé de tout ce qu’il se passe sur votre compte et donc, surveiller votre budget. L’application N26 vous permet de vérifier en un instant si vous avez assez d’argent pour aller au restaurant, afin d’éviter de voir votre paiement refusé.

L’option de découvert autorisé est proposée par certaines banques, selon votre situation financière. Ces découverts sont toujours limités à un certain montant, et des taux d’intérêts souvent élevés sont appliqués lorsque le solde de votre compte est négatif. Un découvert n’est jamais gratuit. Plus la période pendant laquelle vous êtes à découvert s’allonge, plus les agios que vous devrez payer augmenteront.

Les cartes à débit immédiat sont les moins chères du marché et les plus appréciées. Elles sont idéales pour une utilisation au quotidien, en bas de chez soi ou au bout du monde, quel que soit votre budget.

Services : premium ou standard ?

L’étendue des avantages proposés avec votre carte de débit dépend bien sûr, comme pour toutes les cartes, de votre formule de compte. Lorsque vous avez une carte premium, vous pouvez bénéficier de certains services supplémentaires : garanties pour vos achats, couverture en cas d’urgence médicale, garanties d’assurance pour vos voyages…

Ces avantages varient selon les offres proposées par votre établissement bancaire.

Parmi les cartes premium, vous avez sans doute déjà entendu parler des cartes Gold ou Platinum. Chez N26, il existe deux offres premium qui proposent des avantages exclusifs : N26 Black et N26 Metal.

Les cartes Mastercard associées à ces comptes sont très élégantes. La première est de couleur noire mate, la seconde est en acier inoxydable. Le numéro et la date d’expiration de la carte se trouvent au dos de celle-ci pour plus de confidentialité et ne sont pas en relief, contrairement à la majorité des cartes bancaires.

Quelle différence pour vous ? Aucune. Les cartes étaient à l’époque “embossées” pour permettre la lecture des informations par les “sabots”, des machines qui ont finalement été remplacées par les terminaux de paiement électronique qui lisent désormais directement les informations contenues dans la puce.

Les cartes de crédit : le modèle “anglo-saxon”

Le principe de l’avance

Les cartes de crédit, d’abord apparues dans les pays anglo-saxons, sont bien différentes des cartes de débit. Le principe est le suivant : au lieu que le montant de vos transactions bancaires soit prélevé sur votre compte, ces opérations sont payées directement par votre banque qui vous accorde ce “crédit”. Une fois par mois, vous devez donc régler la “facture”, c'est-à-dire, rembourser tout ce que vous avez dépensé le mois précédent. Votre crédit est alors renouvelé pour le mois d’après. Votre banque ou l’établissement de paiement qui vous a délivré la carte vous avance donc l’argent que vous dépensez.

C’est pour cela que ces cartes s’appellent des cartes de crédit. Vous signez d’ailleurs un contrat de crédit lorsque vous choisissez une telle carte. À ce moment-là, vous choisissez avec l’organisme émetteur de la carte, le montant plafonné de votre crédit renouvelable. Selon vos revenus, il convient donc de choisir une limite raisonnable.

Avec ces cartes, vous pouvez effectuer vos paiements et vos transactions bancaires, comme avec une carte de débit. Néanmoins des frais sont prélevés à chaque fois que vous retirez de l’argent au distributeur.

Depuis 2016, les cartes à débit différé sont désormais considérées comme des cartes de crédit. Avec une carte à débit différé, le solde du compte est intact jusqu’au jour où le montant total de vos dépenses du mois est prélevé. En revanche, votre carte est bien rattachée à votre compte et vous n’avez pas de crédit renouvelable. Le montant de vos dépenses est seulement prélevé en une fois, à une date ultérieure. Tous vos retraits, eux, sont immédiatement débités.

Cartes de crédit : risque de mauvaises surprises

Si vous choisissez une carte de crédit, vous l’avez compris : il faut être vigilant. On vous permet de dépenser ce que vous voulez — et donc potentiellement plus que ce que vous n’avez sur votre compte en banque.

Une nouvelle paire de basket, un sac à dos pour la salle de sport, un vol A/R pour Barcelone dans deux semaines… Il peut être tentant de dépenser sans trop compter et de se retrouver à la fin du mois, dans l’impossibilité de régler la facture. Le risque de s’endetter est donc élevé. Les intérêts qui vous seront facturés dans ce cas là le seront tout autant.

Par ailleurs, les cartes de crédit impliquent souvent des frais de gestion annuels relativement élevés. Il faut donc y penser avant de choisir cette carte, surtout si vous avez suffisamment d’argent disponible sur votre compte courant pour vos dépenses quotidiennes et que vous n’avez pas besoin de recourir à ce principe de “crédit”.

Les cartes prépayées : les dernières arrivées

Un nouveau moyen de paiement, sans banque

Les cartes prépayées ont fait leur première apparition dans les pays anglo-saxons, bien avant qu’elles ne soient commercialisées dans toute la zone euro après la ratification de la loi SEPA en 2009. L’offre de cartes bancaires prépayées s’est considérablement développée depuis. Mais qu’est-ce qu’une carte bancaire prépayée ? C’est une carte qui vous permet de dépenser de l’argent sans être nécessairement reliée à un compte en banque.

Comment est-ce possible ? Les cartes prépayées permettent bien d’effectuer les transactions bancaires classiques : retraits, virements, paiements par carte… Seul l’argent dont le client dispose peut être dépensé. Lorsqu’il n’y a plus d’argent, la carte prépayée peut ainsi être rechargée.

Avec les cartes prépayées, vous n’ouvrez pas nécessairement un compte courant. Les établissements de paiements vous proposent en fait un portefeuille électronique sous la forme d’un compte en ligne, également appelé compte sans banque. Pour de nombreuses transactions, ces établissements n’ont pas besoin de passer par une banque.

Les cartes prépayées peuvent être anonymes, si vous ne rechargez pas votre carte avec plus de 1 000 euros, ou nominatives. Certains établissements de paiement fournissent par ailleurs des RIB. Ils peuvent être à votre nom ou au nom de l’établissement hébergeant votre compte. Dans ce deuxième cas, la référence de votre carte doit également être indiquée lorsque vous souhaitez recevoir un virement.

Des services bancaires limités

Il est important de savoir que la plupart des cartes prépayées imposent des limites de retraits, de chargement ou de paiements annuelles. Ces dernières varient selon les établissements et si elles sont trop basses, elles peuvent devenir un frein à l’utilisation quotidienne de la carte prépayée.

Par ailleurs, de nombreux établissements de paiement ne détiennent pas de licence bancaire. Quelles conséquences pour vous ? Cela signifie que votre argent n’est pas assuré par le fonds de garantie des dépôts. Votre argent n’est donc pas totalement en sécurité en cas de faillite de l’établissement.

Comment choisir ?

Pour faciliter votre choix, voici les critères les plus importants pour déterminer quelle carte bancaire vous conviendra :

  • Vérifiez l’acceptation de votre carte : pouvez-vous l’utiliser partout, en France, à l’étranger…

  • Renseignez-vous sur les tarifs proposés et sur les frais qui peuvent vous être facturés (retraits à l’étranger, paiements en devises étrangères, virements à l’international…)

  • Choisissez un compte qui correspond à vos besoins (services premium, assurances ou garanties pour vos achats…)

  • Vérifiez que votre argent sera assuré (protection contre les fraudes, licence bancaire, montant de dépôt garanti…)

N26, La Banque Mobile propose des comptes courants et des cartes de débit Mastercard acceptées dans le monde entier. Selon vos besoins, vous pouvez opter pour un compte sans frais ou pour un compte premium, pour une utilisation personnelle ou pour vos activités d’auto-entrepreneur. Il n’y a aucune condition de revenu ou de dépôt et vous bénéficiez de toutes les fonctionnalités N26, réunies dans une seule application. Le service client est même disponible en français.

Par N26

La banque qui s'adapte à votre quotidien.

Articles similaires

Ces articles pourraient vous intéresser