Image d'une personne regardant ce que sont les obligations sur son smartphone.

Qu’est-ce qu’une obligation ? Guide pour débutants

Qu’est-ce qu’une obligation en finance ? Quelles sont les bases à connaître quand on débute ? Découvrez les fondamentaux de l’investissement en obligations.

Temps de lecture: 10 min

Moins médiatisées que les actions, les obligations occupent pourtant une place de choix sur les marchés financiers dont elles constituent l’une des composantes essentielles : le marché

obligataire permet aux investisseurs de prêter de l’argent à des entités comme les gouvernements ou les entreprises, en échange d’intérêts réguliers et d’un remboursement du capital investi à une date future. Les obligations sont, ainsi, souvent perçues comme un placement financier plus stable — et donc moins risqué — que les actions, notamment pour les débutants. Mais qu’en est-il réellement ?

Dans cet article, nous détaillons ce que sont les obligations, comment elles fonctionnent et quel est leur intérêt en matière de trading. Que votre objectif soit de compléter vos revenus ou simplement de mieux comprendre les mécanismes financiers de l’investissement en obligations, nous vous délivrons de nombreux conseils pratiques pour vous aider à faire des choix éclairés. C’est parti !

Qu’est-ce qu’une obligation ?

Commençons par définir ce qu’est une obligation et par nous pencher sur les différents types d’obligations. 

Obligation en finance : définition simple

Dans le monde de la finance, une obligation représente un prêt que vous, en tant qu’investisseur, accordez à une organisation, qu’il s’agisse d’un gouvernement, d’une collectivité locale ou d’une entreprise. En échange de votre argent, l’émetteur de l’obligation s’engage à vous verser des intérêts à intervalles réguliers et à vous rembourser le montant initial à une date spécifique, appelée échéance. 

Les obligations sont disponibles à l’achat soit sur le marché primaire, directement de la part de l’émetteur, soit sur le marché secondaire, où elles sont revendues par des investisseurs qui les ont initialement achetées sur le marché primaire.

Tout au long de leur période d’activité, les obligations sont cotées sur les marchés boursiers, ce qui vous offre la possibilité de les vendre avant la date de maturité ou d’en acquérir d’autres déjà en circulation. Elles se déclinent en plusieurs catégories, chacune présentant des attributs et des niveaux de risque divers.

Les différents types d’obligations

Obligations d’État 

Ces obligations sont émises par le gouvernement français pour financer ses dépenses. Elles sont réputées pour leur sécurité, car elles sont garanties par l’État. Investir dans des obligations d’État représente souvent un gage de stabilité et de prévisibilité pour les investisseurs prudents.

Obligations d’entreprise 

Comme leur nom l’indique, les obligations d’entreprise sont émises par des sociétés pour lever des fonds destinés à des fins telles que l’expansion, le refinancement de dettes existantes, ou le financement de nouveaux projets. Leurs taux d’intérêt ont tendance à être plus élevés que les obligations d’État ou des collectivités territoriales avec, en contrepartie, un niveau de risque plus élevé.

Obligations des collectivités territoriales 

Émises par les régions, les départements ou les communes, les obligations des collectivités territoriales financent des projets spécifiques au niveau local, comme le développement d’infrastructures publiques. Elles proposent une diversité d’opportunités d’investissement avec des risques et des rendements variés.

Maîtriser le vocabulaire du marché obligataire

Il est temps, à présent, de se familiariser avec les concepts clés du marché obligataire.

  • Le prix d’émission correspond au prix initial auquel une obligation est vendue par l’émetteur. Ce prix peut être égal, supérieur ou inférieur à la valeur nominale de l’obligation. Par exemple, une obligation peut être émise à 95 % de sa valeur nominale (soit 950 euros pour une valeur nominale de 1 000 euros), ce qui signifie qu’elle est vendue à un prix réduit pour attirer les investisseurs.
  • Le cours d’une obligation (ou prix de marché) est le prix auquel l’obligation se négocie sur le marché secondaire après son émission. Ce prix fluctue en fonction de l’évolution des taux d’intérêt, de la solvabilité de l’émetteur et d’autres facteurs économiques. Si les taux d’intérêt augmentent, le cours des obligations existantes tend généralement à baisser, car les nouvelles obligations sont émises avec des coupons plus attractifs.
  • Le coupon d’une obligation équivaut au taux d’intérêt que l’émetteur vous verse régulièrement jusqu’à l’échéance de l’obligation. 
  • La valeur nominale représente le capital initial que l’émetteur de l’obligation s’engage à rembourser à l’investisseur à la fin de la période de prêt, c’est-à-dire à la date de maturité de l’obligation. C’est le montant de base sur lequel les intérêts (coupons) sont calculés et payés pendant toute la durée de vie de l’obligation. Par exemple, si l’on parle d’une obligation avec une valeur nominale de 1 000 euros, c’est ce montant précis que vous récupérerez à la fin du terme de l’obligation, en plus des paiements d’intérêts périodiques que vous aurez reçus.
  • La maturité désigne la date à laquelle l’obligation arrive à terme et l’émetteur doit rembourser le montant initial prêté. Si vous achetez une obligation avec une maturité de 10 ans, vous recevrez votre capital initial à l’issue de ces 10 années.
  • Le rendement d’une obligation est une notion un peu plus complexe. Il tient compte non seulement du coupon, mais aussi du prix d’achat de l’obligation et de sa valeur à maturité. La relation entre les prix des obligations et leurs rendements est inverse : si le prix d'une obligation augmente sur le marché, le revenu fixe issu de son coupon diminue en pourcentage. À l'opposé, si le prix de l'obligation diminue, le rendement procuré par ce même coupon fixe s'accroît en pourcentage.

Investir dans les obligations : les fondamentaux à connaître

Tâchons maintenant de comprendre les tenants et aboutissants de l’investissement en obligations à travers les fondamentaux de base. 

Comment fonctionnent les obligations ?

Vous l’avez compris, les obligations fonctionnent un peu comme des prêts. Lorsque vous achetez une obligation, vous prêtez de l’argent à l’émetteur de l’obligation, qui peut être un gouvernement, une collectivité locale ou une entreprise. En échange, l’émetteur

s’engage à vous rembourser le montant prêté à une date précise, appelée la maturité, tout en vous versant des intérêts périodiquement. Ces intérêts sont souvent exprimés sous forme de pourcentage de la valeur nominale de l’obligation et sont connus sous le nom de « coupon ».

Les différences principales entre obligations et actions

Contrairement aux obligations, les actions vous donnent une part de propriété dans une entreprise. Tandis que les détenteurs d’obligations sont considérés comme des créanciers de l’entreprise, les actionnaires sont des propriétaires qui bénéficient potentiellement de la croissance de l’entreprise à travers l’augmentation du prix de leurs actions et des dividendes. Les obligations tendent généralement à offrir moins de risques et de volatilité que les actions, mais aussi des rendements potentiels plus faibles.

Les acteurs clés du marché des obligations

Comme évoqué plus haut, les principaux émetteurs d’obligations sont les gouvernements (obligations d’État pour financer les dépenses publiques), les collectivités locales (pour financer des projets spécifiques comme des infrastructures) et les entreprises (pour financer leur croissance, leur développement ou gérer leur dette). Chaque émetteur a ses motivations propres, mais l’objectif commun est de lever des fonds de manière à pouvoir réaliser des projets ou gérer des besoins financiers sans céder une part de propriété, comme ce serait le cas avec l’émission d’actions.

Investir dans des obligations, une stratégie de trading gagnante ?

Inclure l’achat d’obligations dans une stratégie de trading peut être avantageux, par exemple, en matière de diversification de portefeuille. Combiner des actifs considérés comme plus stables sur le long terme, tels que les obligations d’État, avec des options plus volatiles comme les actions, vous offre ainsi la possibilité de mieux répartir les risques, notamment en période d’instabilité ou d’incertitude sur les marchés financiers. Toutefois, malgré la perspective de bénéficier de revenus fixes, de récupérer le capital investi et de sécuriser une partie une partie de votre portefeuille d’investissement, sachez que le risque zéro n’existe pas. Il convient donc d’investir avec prudence, tout en gardant en tête que les obligations ne sont réputées “sûres” que relativement aux autres placements financiers.

Conseils pratiques pour investir dans les obligations

Malgré l’intérêt que cela comporte, investir dans les obligations peut, par conséquent, être hasardeux et les bénéfices ne sont jamais garantis. Les conseils qui suivent sont là pour vous aider à augmenter vos chances de succès.

Comprendre les risques associés à l’investissement en obligations

Comme tout placement en bourse, investir dans des obligations comporte certains risques, indispensables à connaître avant de se lancer.    

  • Le risque de crédit, aussi appelé risque de défaut, fait référence à la possibilité que l’émetteur de l’obligation ne puisse pas payer les intérêts ou rembourser le principal à l’échéance. Les agences de notation financière, comme Standard & Poor’s ou Moody’s, fournissent des évaluations qui peuvent aider à évaluer ce risque, mais il est aussi important de faire ses propres recherches. 
  • Le risque de taux d’intérêt survient lorsque les taux d’intérêt montent, entraînant une baisse de la valeur des obligations déjà en circulation. Plus la maturité d’une obligation est longue, plus elle est susceptible d’être affectée par les changements de taux. 
  • Enfin, le risque de liquidité peut rendre certaines obligations difficiles à vendre rapidement sans réduire leur prix.

Astuces pour décider quelle obligation acheter 

Choisir les obligations à intégrer dans votre portefeuille exige une analyse minutieuse. 

  • Commencez par définir vos objectifs d’investissement (générer un revenu, préserver un capital, etc.) et votre horizon de temps. Cela vous permettra de déterminer la durée et le type d’obligations qui correspondent le mieux à vos besoins.       
  • L’évaluation de la solvabilité de l’émetteur est, par ailleurs, essentielle : une solution peut-être, par exemple, de privilégier les obligations émises par des entités avec des notations de crédit élevées pour minimiser le risque de défaut.       
  • Pensez également à comparer le rendement offert par l’obligation à celui d’autres investissements potentiels en tenant compte du risque. Les outils en ligne comme les calculatrices de rendement ajusté au risque sont autant de ressources utiles pour y parvenir. 
  • Enfin, ne négligez pas le contexte économique global, notamment les tendances des taux d’intérêt et les perspectives économiques qui peuvent influencer la performance des obligations.

Remarques : 

  • Pour les novices, l’utilisation de fonds communs de placement ou de fonds négociés en bourse (ETF) spécialisés dans les obligations peut être une bonne manière de commencer, car cela permet de bénéficier d’une diversification instantanée et de l’expertise de gestionnaires professionnels. 
  • De nombreuses plateformes de courtage en ligne et sites web financiers offrent des ressources pédagogiques, des analyses de marché, et des recommandations qui peuvent aussi vous guider dans vos choix d’investissement. Restez informé en lisant des publications financières reconnues et en participant à des forums d’investisseurs. Cela vous aidera à enrichir vos connaissances et à affiner votre stratégie d’investissement en obligations.
  • Les informations fournies dans cet article sont d’ordre général et ne prennent pas en compte votre situation personnelle. Elles ne doivent pas être interprétées comme des conseils sur mesure pour effectuer des transactions financières, ni considérées comme du conseil en investissement ou une incitation à acheter ou vendre des produits financiers. La responsabilité de l'utilisation de ces informations incombe entièrement au lecteur, et aucun recours contre l'entité N26 n'est envisageable. En cas d'erreur, d'omission ou de décision d'investissement malencontreuse, la responsabilité de N26 ne saurait être engagée.

Investir malin avec N26

Investir en bourse requiert patience, sang-froid et stratégie, quels que soient le placement financier choisi et le niveau de risque encouru. Les fluctuations constantes, les périodes de volatilité et les évolutions rapides des marchés financiers font partie intégrante du quotidien de tout trader. Pour surmonter avec succès les nombreux défis qui vous attendent, vous devrez adopter une approche marquée par un apprentissage constant, une discipline rigoureuse, une gestion des risques éclairée, des compétences analytiques aiguës et une objectivité sans faille face aux fluctuations des marchés.

Vous souhaitez approfondir vos connaissances et explorer davantage le monde du trading et des marchés boursiers ? Notre série d’articles de blog sur le sujet regorge d’informations et de conseils conçus pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre expérience dans cet univers complexe, mais passionnant.

Sources / Références :

https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/produits-financiers/obligations/comprendre-les-obligations/les-differents-types-d-obligations/#:~:text=En%20France%2C%20certaines%20collectivit%C3%A9s%20locales,d'obligations%20%C3%A0%2020%20ans.

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/placement-obligation

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rendements_obligataires

https://www.credit-agricole.fr/particulier/conseils/magazine/tout-un-mag/quelle-est-la-difference-entre-une-action-et-une-obligation.html

https://www.cafedelabourse.com/dossiers/article/investissement-les-avantages-des-obligations

https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/produits-financiers/obligations/comprendre-les-obligations/les-risques-obligataires/

Par N26

La banque qu'on adore

Articles similaires

Ces articles pourraient vous intéresser
une carte du monde montrant différents symboles monétaires et les chaînes d'or.

Les meilleures façons d'envoyer de l'argent à l’étranger en ligne

Vous voulez envoyer de l’argent à l’étranger ? Voici ce que vous devez savoir afin d’obtenir les meilleurs taux de change et d’éviter des frais bancaires cachés lors de votre virement à l'étranger.

N26 notification from a SEPA Instant Incoming Transfer.

Tout ce que vous devez savoir sur les virements SEPA

Les virements SEPA sont un moyen rapide, facile et sécurisé de transférer votre argent dans la zone euro. Découvrez parmi les trois types de virement SEPA celui qui correspond le mieux à vos besoins

Image d'une femme et d'une illustration de trading.

Trading : définition et conseils pratiques pour débuter

Le trading se démocratise par le biais d’Internet et des plateformes en ligne. Voici les règles élémentaires à suivre.