Rénovation Énergétique : le guide des aides 2021

Temps de lecture: 7 min

Vous êtes propriétaire et souhaitez effectuer des travaux de rénovation énergétique ? Découvrez dans notre guide toutes les aides existantes pour faire de votre logement un cocon bien isolé qui réduira votre empreinte carbone.

Qu’est-ce que l’aide à la rénovation énergétique ?

L’aide à la rénovation énergétique des bâtiments rassemble différents dispositifs financiers, nationaux et locaux, mis en place pour soutenir les propriétaires engageant des travaux visant à améliorer la consommation énergétique de leur logement. 

La rénovation énergétique présente deux avantages majeurs :

  • Vous faire réaliser des économies d’énergie et donc des économies tout court

  • Diminuer votre empreinte carbone. Selon l’Ademe, le logement représente 27% des émissions de gaz à effet de serre des Français, devant le transport (25%) !

Au-delà du gain financier, ces coups de pouce s’inscrivent donc dans une démarche plus globale de développement durable et de préservation de l’environnement.

Vous êtes propriétaire et hésitez à engager des travaux de rénovation énergétique ? Découvrez dans le paragraphe suivant les différents types de rénovation existants et leurs bénéfices.

Quels travaux de rénovation énergétique privilégier ?

La consommation excessive d’énergie de votre logement peut venir de trois problèmes majeurs : une mauvaise isolation, un chauffage énergivore ou un problème de ventilation. Afin de réaliser des économies d’énergie dans votre habitation, voici les trois types de travaux les plus efficaces :

1. L’isolation thermique

Une maison mal isolée consommera forcément plus d’énergie pour compenser les pertes de chaleur. Des travaux d’isolement de la toiture et des combles, ainsi que des murs, à l’origine respectivement de 30% et 20% des déperditions thermiques, peuvent grandement améliorer l’isolation de votre maison. Les fenêtres et les sols, dans une moindre mesure, peuvent aussi être isolés afin d’éviter les pertes de chaleur.

2. Le chauffage

Après avoir bien isolé votre logement, la qualité du chauffage joue un rôle capital dans la consommation énergétique de votre logement. Ce dernier étant à l’origine d’environ 60% des émissions de gaz à effet de serre liées au logement, investir dans un chauffage performant permet également de moins polluer. Pour moins consommer d’énergie et limiter les émissions de gaz à effet de serre, vous pouvez opter pour une chaudière gaz à condensation, une pompe à chaleur ou un poêle à bois. Enfin, une autre manière de réaliser des économies d’énergie est d’installer des régulateurs de chauffage, comme un thermostat programmable.

3. La ventilation

Dernier point important pour optimiser la consommation énergétique de votre logement ou appartement : la ventilation !  Le renouvellement de l’air est en effet important pour en garantir la qualité et éviter la pollution intérieure, qui peut causer de l’humidité. Pour ce faire, l’installation d’une VMC (à simple ou double flux) est conseillée.

Pour aller plus loin : découvrez dans notre article les coûts de rénovation d’un logement en détail.

Tous ces travaux, bien qu’améliorant in fine votre confort et vous aidant à réduire vos factures tout en faisant du bien à la planète, ont un coût. Heureusement, de nombreuses aides existent. Découvrez lesquelles ci-dessous grâce à notre guide des aides à la rénovation énergétique.

Quelles sont les différentes aides à la rénovation énergétique ?

Pas facile de s’y retrouver parmi toutes les primes, chèques et autres cadeaux fiscaux proposés par l’État aux propriétaires souhaitant engager des travaux de rénovation énergétique ! Afin de vous aiguiller dans le financement le plus adapté à votre situation, N26 a rassemblé sur une même page les principaux dispositifs en place en 2021.

MaPrimeRénov’

Cette aide a été lancée en janvier 2020 pour remplacer le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) et les aides « Habiter mieux agilité » de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah). Elle permet d’octroyer une aide financière sur les travaux suivants :

  • Isolation

  • Chauffage

  • Ventilation

  • Audit énergétique

Qui peut en bénéficier : Tous les propriétaires, qu’ils soient bailleurs ou occupants, peuvent obtenir une aide MaPrimeRénov’. Le montant dépend du type de travaux engagé, mais aussi des revenus du propriétaire. Quatre catégories ont ainsi été créées, allant de 14 879€ de revenu pour une personne pour la catégorie la plus basse à plus de 29 148€ pour la catégorie la plus haute (pour une personne habitant hors Île-de-France).

À titre d’exemple, un montant de 10 000€ peut être accordé à une personne ayant des revenus très modestes (première catégorie) pour l’installation d’une chaudière à granulés, contre 4 000€ pour les ménages aux revenus intermédiaires (troisième catégorie). 

Pour savoir quel montant vous pouvez obtenir, nous vous conseillons d’effectuer une simulation en ligne.

Aide Habiter Mieux Sérénité

Ce dispositif s’adresse uniquement aux propriétaires occupant un logement individuel de plus de 15 ans et ayant des revenus modestes ou très modestes. Pour bénéficier de cette aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), les propriétaires doivent de plus engager des travaux permettant un gain énergétique d’au moins 35%. En fonction de vos revenus, vous pourrez obtenir un financement allant jusqu’à 50% du coût des travaux.

Éco-prêt à taux zéro 

Vous souhaitez engager des travaux de rénovation énergétique, mais vous n’avez pas la trésorerie nécessaire ? Grâce à l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), vous pouvez financer tout de suite vos travaux, dans une limite de 30 000€ et les rembourser plus tard (jusqu’à 15 ans) sans payer d’intérêts.

Qui peut en bénéficier : Attention, ce prêt s’adresse aux propriétaires (bailleurs ou occupants) et à certaines sociétés civiles uniquement sur les logements achevés avant le 1er janvier 1990 et déclarés comme résidence principale.

La prime Économie d’énergie

Aussi appelée prime Coup de pouce économies d’énergie, cette aide se divise en deux catégories :

  • La prime Coup de pouce chauffage, visant à soutenir les propriétaires souhaitant s’équiper d’une chaudière utilisant des énergies renouvelables

  • La prime Coup de pouce isolation, participant au financement de travaux d’isolation des combles, toitures et planchers bas.

Le montant peut aller jusqu’à 4 000€. L’aide est ouverte jusqu’au 31 décembre 2021.

Qui peut en bénéficier : tous les propriétaires peuvent bénéficier de la prime Économie d’énergie, mais le montant attribué varie en fonction des revenus. 

Enfin, d’autres dispositifs, comme la TVA à 5,5% sur certains travaux, la réduction d’impôts Denormandie pour les logements à rénover dans certains quartiers, ou encore les aides d’entreprises de fourniture d’énergie (CEE) sont aussi possibles. Les personnes aux revenus les plus modestes peuvent en outre bénéficier d’un chèque énergie, envoyé automatiquement par l’État chaque année.

Les aides à la rénovation énergétique locales

En plus des aides nationales, il existe de multiples financements proposés par les collectivités territoriales. Ils permettent bien souvent de compléter les dispositifs accordés par l’État : chèque énergie ou isolation, aide à la rénovation BBC, microcrédit… Chaque collectivité (Région, Département…) dispose de son propre arsenal de subventions, que vous pouvez consulter en effectuant une simulation d’aides

De plus, certaines collectivités accordent une exonération de la taxe foncière pour des travaux de rénovation énergétique. Elle peut aller de 50% à 100% du montant dû, et peut être accordée pendant une période allant jusqu’à 3 ans. Pour en bénéficier, le logement doit avoir été achevé avant le 1er janvier 1989 ou le 1er janvier 2009 si son niveau de performance est supérieur à celui imposé par la législation.

Qui peut bénéficier de ces aides et comment faire la demande ?

Les aides à la rénovation énergétique se divisent en deux catégories :

  • Celles qui sont accessibles à tous les propriétaires bailleurs ou occupants. Il s’agit de MaPrimeRénov’, de l’éco-prêt à taux zéro, de la réduction d’impôts Denormandie, de la TVA à 5,5% et du dispositif Coup de pouce énergie.

  • Celles qui s’adressent aux propriétaires ayant des revenus modestes : le dispositif Habiter Mieux Sérénité et les chèques énergie (aussi accessibles aux locataires).

Les syndicats de copropriété peuvent, dans la plupart des cas, bénéficier de ces aides à la rénovation énergétique. Le dispositif MaPrimeRénov’, la TVA à 5,5%, l’éco-prêt à taux zéro, les aides locales et celles versées par les fournisseurs d’énergie (CEE) leur sont en effet accessibles.

Attention : l’une des conditions principales pour avoir droit à ces subventions est que les travaux aient été réalisés par un prestataire labellisé RGE (reconnu garant pour l’environnement). Ensuite, pour MaPrimeRénov’ et Habiter Mieux Sérénité, l’aide est versée une fois les travaux terminés. Pour la prime Économie d’énergie, vous devez sélectionner une entreprise signataire de la charte correspondant à cette prime, signer le devis du prestataire de votre choix puis envoyer la facture à l’opérateur choisi. C’est lui qui vous versera le montant de l’aide.

Écolo dans l’âme ? N26 vous accompagne dans vos projets

Limitez votre consommation de papier grâce à notre application mobile vous permettant d’effectuer toutes vos démarches bancaires en ligne. Nos comptes premium N26 Smart, N26 You et N26 Metal vous offrent de plus l’avantage d’économiser facilement de l’argent en vue d’investir dans des projets « verts », grâce aux sous-comptes. Ces tirelires virtuelles vous permettent de compartimenter votre compte en différents sous-comptes, afin de mettre de l’argent de côté tous les mois.

Compte N26 Metal

Commandez votre carte en métal et bénéficiez d'un ensemble d'assurances et offres premium
Ouvrir mon compte premium (nouvel onglet)

Vous n’êtes pas encore propriétaire et souhaitez sauter le pas ? Découvrez les frais à prévoir avant d’acheter un bien immobilier.

Par N26

Articles similaires

Ces articles pourraient vous intéresser
Phone screen with apps.

9 applications pour gérer son budget et mettre de l’argent de côté plus facilement

Besoin d’un coup de pouce pour mieux gérer votre budget ? Découvrez des applications très pratiques pour iPhone et Android.

Pie Chart.

Règle 50/30/20 : comment épargner plus en dépensant moins

Les outils de gestion de budget trop compliqués vous dépriment ? Essayez cette règle de budget simple appelée 50/30/20 pour organiser et élaborer votre budget.

femme portant un masque de fruits acheter dans un supermarché.

Comment économiser sur les courses : conseils pour éviter les dépenses inutiles

Comment un budget courses fixe peut-il vous faire économiser des centaines d’euros chaque année ?