Deux femmes avec des sacs shopping.

Qu’est-ce que le duty free ?

Tous les produits duty free ne se valent pas. Voici les achats qui valent le détour et ceux à éviter si vous voulez économiser votre argent à l’aéroport.

Temps de lecture: 7 min

Un passage éclair en boutique duty free est une étape essentielle de tout voyage en avion. Les présentoirs de whisky tape-à-l’œil, les barres de chocolat surdimensionnées et les parfums exotiques se disputent votre attention, prétendant offrir des produits de luxe à des prix avantageux. Nombreux sont les voyageurs à passer à la caisse : l’aéroport de Dubaï génère plus de 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires chaque année et, dans les aéroports parisiens d’Orly et de Roissy-Charles de Gaulle, les dépenses en boutique duty free atteignent une moyenne de 34 € par client. 

Mais le duty free est-il vraiment rentable ? Levons le mystère sur cette référence incontournable des aéroports et intéressons-nous aux chiffres pour que vous puissiez reconnaître les bonnes affaires lors de votre prochain voyage.

Compte bancaire gratuit N26

Découvrez N26 et gérez votre compte bancaire en temps réel depuis votre téléphone
Ouvrir un compte bancaire gratuit
Une main surélevée tenant une carte standard N26 transparente.

Qu’est-ce qu’une boutique duty free ?

Duty free veut dire « sans taxes ». Dans les boutiques duty free, les prix n’incluent pas la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) ni la taxe à la consommation, ce qui fait de ces magasins des micro-zones de libre-échange. Donc, par exemple, un touriste australien qui achète un parfum en France avant de retourner dans son pays ne paiera pas de TVA pour cet achat.

La TVA, qu’est-ce que c’est ?

La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) est ajoutée à presque tous les biens de consommation. Son montant diffère selon le type de produit et l’endroit où il est vendu. Par exemple, au Royaume-Uni, la TVA est actuellement de 20 % sur le tabac et l’alcool, et de 5 % sur les produits contribuant à l’arrêt de la consommation de tabac comme les chewing-gums et les patchs de nicotine. En général, la TVA est de 20 % au Royaume-Uni, alors que son taux est de 27 % en Hongrie, et de 17 % au Luxembourg. La TVA ne s’applique pas dans les boutiques duty free. Donc théoriquement, si le taux standard de la TVA est de 20 %, une bouteille de whisky qui coûte habituellement 40 € devrait y coûter 32 €. Cependant, cela n’est pas toujours le cas, car les différentes boutiques duty free fixent leurs propres prix.

L’histoire du duty free

Les zones de libre-échange existent depuis des millénaires pour encourager les exportations dans les grands ports marchands. C’est ainsi que la petite île grecque de Délos, au cœur de la mer Égée, s’est imposée comme une véritable plaque tournante du négoce en Méditerranée. Les privilèges accordés aux marchands qui y effectuaient leurs achats en ont fait une place forte du commerce. Par la suite, au Moyen Âge, de nombreux ports « francs » se sont développés. Ce fut le cas de Marseille, de Gênes ou encore d’Hambourg.

La première boutique duty free au monde a ouvert en 1946 à l’aéroport de Shannon, dans l’Ouest de l’Irlande. Elle a d’abord été présentée comme une escale chic pour les célébrités et les personnalités mondaines qui se rendaient en Europe, car leurs jets devaient y faire le plein avant de poursuivre leur route vers le continent.

Le duty free est-il vraiment rentable ?

La légende veut que duty free soit toujours synonyme d’économie. Cependant les prix varient fortement d’un pays ou d’un aéroport à l’autre selon le coût de la main d’œuvre, le loyer de la boutique et les autres taxes. De plus, les aéroports s’attendent à ce que, dans l’euphorie des vacances, vous fassiez des achats impulsifs. Pourtant, même si une bouteille de parfum à 96 € coûte 24 € de moins en duty free, si vous n’aviez pas prévu d’acheter ce parfum, votre achat vous fera perdre 96 € plutôt que de vous en faire gagner 24 !

Par ailleurs, avant d’acheter quoi que ce soit en duty free, pensez à vérifier le prix dans votre pays d’origine et de destination. Ainsi, vous pouvez prendre votre décision en toute connaissance de cause en vous assurant que c’est une bonne affaire.

Les types de boutiques duty free

Au-delà des aéroports, vous pouvez trouver des boutiques duty free dans certains lieux touristiques. Certaines îles ont leur propres boutiques duty free, comme Saint-Barthélémy et Saint-Martin, dans les Caraïbes, ou Langkawi, en Malaisie. De plus, le ciel et les eaux internationales étant classées comme zones de libre-échange, les compagnies de croisière et les compagnies aériennes proposent souvent de la vente duty free. La compagnie aérienne Korean Air, par exemple, tient dans certains de ses avions une série de petites boutiques appelées « Sky Shops » ou boutiques du ciel. Vous pouvez précommander en ligne et recevoir vos articles directement à votre place pendant le vol ! 

Cependant, quelques compagnies aériennes, dont Qantas et United Airlines, ont arrêté de vendre des produits duty free sur leurs vols, les ventes étant, selon elles, trop faibles. Par ailleurs, il y a aussi quelques boutiques duty free dans des gares, comme celle de Waterloo, en Belgique, et dans les terminus du tunnel sous la Manche. Des boutiques duty free de ce type se trouvent également aux terminus de l’Eurostar, à la gare du Nord, à Paris, et à Saint-Pancras, à Londres.

Quels sont les inconvénients du duty free ?

Il y a quelques inconvénients à prendre en compte avant de faire chauffer sa carte bleue dans une boutique duty free. Par exemple :

  • Les achats duty free au sein de l’UE ne sont possibles que si vous arrivez d’un pays situé en dehors de l’UE ou que vous vous rendez dans un tel pays. En 1999, l’UE a également supprimé le statut d’exemption spéciale dans les zones internationales entre ses pays membres. Des pays comme Andorre, les îles Canaries et le Royaume-Uni sont des exceptions particulières, parce qu’ils ne font pas partie de l’union douanière de l’UE. 
  • Certaines marchandises en duty free sont interdites dans certains pays. Par exemple, il est illégal de faire entrer du jambon Serrano espagnol ou du fromage à pâte crue français aux États-Unis. Pensez à vérifier les lois en vigueur du pays vers lequel vous voyagez avant d’acheter quoi que ce soit en duty free.
  • Chaque pays a sa propre limite concernant la quantité de produits que vous pouvez importer. En Allemagne, par exemple, vous pouvez importer jusqu’à 200 cigarettes et quatre litres de vin non pétillant. En Suisse, vous pouvez importer cinq litres d’alcool à moins de 18 % et 250 cigarettes, tandis que vous pouvez entrer avec deux litres de vin duty free en Espagne. Si vous dépassez ces limites, vous devrez payer des taxes sur tous vos achats.

Les bonnes et les mauvaises affaires dans les boutiques duty free

Skyscanner a réalisé une enquête édifiante sur la différence entre le prix moyen des produits duty free vendus dans les aéroports internationaux et leur prix moyen dans les supermarchés en France. En voici les chiffres clés :

  • Le prix des spiritueux peut être 25 à 30 % moins élevé dans les supermarchés que dans les boutiques duty free.
  • Le prix des sucreries comme le Toblerone et les Ferrero Rocher est en moyenne 40 % moins élevé dans les supermarchés.
  • Un parfum Burberry (90 ml) coûte en moyenne 98 € en duty free et 115 € chez les détaillants français.
  • Étonnamment, les prix duty free sont en moyenne plus élevés que les prix dans les supermarchés français. D’après Skyscanner, cela est dû à la situation géographique de la boutique, aux variations du taux de change ainsi qu’au fait que les boutiques peuvent fixer leurs propres prix.

Les résultats de l’enquête montrent que l’économie réalisée sur un produit duty free ne peut être évaluée qu’au cas par cas. Cependant, en règle générale, les produits de luxe tels que les montres, les bijoux, les accessoires de mode et les parfums sont les produits duty free les plus intéressants en termes de prix. Mais pensez à acheter vos souvenirs de vacances avant de vous rendre à l’aéroport, car ils risquent d’être plus chers si vous les achetez juste avant d’embarquer.

Dernières remarques

Pour vous assurer de faire une bonne affaire, suivez ces quelques conseils lors de votre prochain passage au duty free :

  • Vérifiez en ligne le prix pratiqué en magasin avant d’acheter quoi que ce soit dans une boutique duty free.
  • Ne dépassez pas la limite autorisée. Si vous la dépassez, tous vos achats peuvent vous être confisqués et vous devrez payer une amende dans votre pays de destination.
  • Garder un œil sur le taux de change, cela peut largement influer sur la rentabilité d’un achat !

Votre argent chez N26

Planifiez votre prochain voyage tranquillement grâce à l’assurance voyage N26. En tant que client N26 You ou Metal, vous êtes couvert par un ensemble d’assurances voyage qui comprend tout, des annulations liées à une pandémie à la perte de bagages et aux retards de vol. De plus, les retraits en espèces au sein de l’UE sont gratuits pour tous les clients N26 et les retraits à l’international sont gratuits pour les détenteurs de comptes N26 You et N26 Metal. Trouvez la carte bancaire qui vous convient dès maintenant.

Les sous-comptes N26

Avec N26, économisez à votre rythme pour vos projets grâce aux sous-comptes.
Découvrir les avantages des sous comptes
Différents espaces N26 pour économiser de l'argent.

Par N26

La banque qui s'adapte à votre quotidien.

Articles similaires

Ces articles pourraient vous intéresser
Drapeau du Portugal et code-barres.

Vacances au Portugal : le guide pratique

Vous planifiez des vacances au Portugal ? Découvrez tous nos conseils de voyage (visites, transport, budget, assurances) dans ce guide pratique.

Drapeau et code-barres allemands.

Voyager en Allemagne : le guide pratique

Vous prévoyez de voyager en Allemagne ? Découvrez notre guide complet pour préparer votre séjour outre-Rhin (visites, transport, budget, assurances).

Drapeau italien et code-barres.

Partir en Italie : le guide pratique

Vous souhaitez partir en Italie ? Découvrez notre guide de voyage pour préparer votre séjour (visites, transport, budget, assurances).