Une femme joue d'un instrument sur son lit.

Pourquoi renoncer aux bonnes résolutions en 2024 ?

Surannées et clichées, les bonnes résolutions ne tiennent pas toujours compte de votre mode de vie. Le temps serait-il venu de repenser notre manière d’entamer une nouvelle année ?

Temps de lecture: 7 min

À l’approche de 2024, les bonnes résolutions sont inévitablement à l’ordre du jour. Si louables soient-ils, ces engagements sont souvent délaissés au cours des premiers mois de l’année, ce qui soulève la question suivante : valent-ils la peine d’être pris ? Cette année, nous envisageons cette coutume annuelle sous un angle nouveau, en rompant avec la tradition et en remplaçant les résolutions stigmatisantes et empreintes de pression collective par des objectifs personnels adaptés à votre mode de vie.

Des résolutions rarement en phase avec vos valeurs

À l’aube de la Saint-Sylvestre, bon nombre d’entre nous se laissent gagner par la volonté de se défaire de leurs « mauvaises habitudes » et de commencer l’année sur de bonnes bases. Cependant, beaucoup de bonnes résolutions ne coïncident pas avec qui nous sommes, avec ce que nous recherchons ou avec notre situation actuelle. Alors que plus de 62 % des personnes se sentent « contraintes » de prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir, ces dernières reflètent parfois les attentes de la société ou les idéaux que nous pensons devoir poursuivre. Rien d’étonnant donc à ce qu’environ 80 % des bonnes résolutions tombent à l’eau et que la plupart d’entre elles soient abandonnées avant la mi-février.  

Par exemple, prenons les clichés de la remise au sport ou des efforts d’épargne. Aussi louables soient-ils, ces objectifs n’en restent pas moins génériques et risquent de ne pas être en adéquation avec nos valeurs. Dans ce cas, toute tentative de les atteindre se soldera presque inévitablement par un échec sur le long terme. En l’absence de motivation personnelle, sauter une séance de yoga matinale ou se laisser aller à un achat compulsif devient excessivement facile. Par conséquent, si nous nous fixons des objectifs sans tenir compte de nos aspirations, de nos besoins et de nos passions, ceux-ci ont peu de chances d’être atteints. Pour rompre ce cycle, nous pourrions nous concentrer sur des objectifs pertinents et personnels adaptés à notre situation actuelle.

J'atteins mes objectifs : ma banque, je gère

Et maintenant on va où ? Quelle que soit la destination de vos rêves, mettez de côté avec Espaces.
Découvrir les Espaces N26
Main tenant un téléphone.

L’oubli des priorités et l’excès d’engagement

Au moment de prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir, l’une des principales difficultés reste de devoir concilier des priorités concurrentes. Tout d’abord, il est bon de reconnaître que notre temps, nos ressources et notre volonté ne sont pas infinis. Ensuite, il est utile de procéder à une évaluation rigoureuse de nos résolutions et de déterminer si le temps consacré à un objectif risque de nous empêcher d’en atteindre un autre. Nous devons trouver un équilibre entre les objectifs les plus importants, les raisons qui les justifient et les avantages directs et indirects qui en découlent.

Céder à la tentation de multiplier les résolutions est chose aisée. De nombreuses personnes préparent de longues listes de projets en prévision de la nouvelle année, un exercice qui peut facilement mener au surmenage voire à l’épuisement. Selon une étude, près d’une personne sur dix n’ayant pas réussi à tenir ses engagements a reconnu s’être fixé trop d’objectifs. 

La fatalité de l’imprécision

L’imprécision peut compromettre toutes les résolutions, même les plus louables. Une résolution bien pensée se veut personnelle, détaillée et quantifiable, des caractéristiques qui permettent de l’ajuster et de l’améliorer en permanence. Les résolutions génériques manquent souvent de la précision nécessaire à leur concrétisation. C’est là que la méthode de définition des objectifs SMART intervient : Spécifique, Mesurable, Accepté, Réaliste et Temporel.

L’un des principaux atouts de cette méthode repose sur le fait qu’elle met l’accent sur des progrès mesurables. Ce point est essentiel, car il nous permet d’adapter nos objectifs à notre mode de vie. La possibilité de quantifier les progrès accomplis grâce à des étapes concrètes représente également une source de motivation non négligeable. C’est un antidote formidable aux résolutions floues et irréalisables. Garder la forme, c’est bien beau sur papier, mais vous savez ce qui est encore mieux ? Réussir à vous rendre à ce cours de spinning que vous aimez tant plusieurs fois par mois. En vous fixant des objectifs mesurables adaptés à vos besoins, vous pourrez plus facilement vous engager dans un parcours plus méthodique et plus satisfaisant sur la voie du développement personnel et de la réussite.

Le piège des pensées négatives

Les bonnes résolutions consistent souvent à prendre ses distances vis-à-vis d’aspects négatifs de sa vie. Toutefois, pour qu’un objectif soit réellement pertinent, il doit tendre vers quelque chose de positif, comme être en meilleure santé, mieux gérer son stress ou se rapprocher de la liberté financière. Le passage d’une vision négative à une vision positive ne relève pas que de la simple sémantique ; cette évolution marque également une différence fondamentale dans notre manière de définir nos objectifs. 

Se fixer un objectif positif, c’est se rapprocher d’un état recherché, et pas uniquement s’éloigner d’un état indésirable. Nous pourrions, par exemple, reformuler « Je veux perdre du poids » en « Je veux me sentir bien dans mon corps ». Cette formulation positive rejoint les conclusions d’études indiquant que les résolutions axées sur l’approche engendrent de meilleurs résultats que les résolutions axées sur l’évitement. Une étude a montré que 58,9 % des participant·e·s ayant pris des résolutions positives, orientées vers l’approche, considéraient avoir atteint leur but, contre 47,1 % pour les participant·e·s ayant pris des résolutions négatives, orientées vers l’évitement.

Des résolutions inédites pour 2024

Au lieu d’aborder les bonnes résolutions avec la formule traditionnelle — qui ne fonctionne que pour 8 % d’entre nous —, pourquoi ne pas faire preuve d’originalité cette année ? De cette manière, nous augmenterions non seulement nos chances d’atteindre nos objectifs, mais nous y prendrions également beaucoup plus de plaisir.

Privilégier un thème annuel à une résolution

Au lieu de prendre une résolution, envisagez plutôt de définir un thème central pour votre année. Cette stratégie repose sur le choix d’un mot ou d’un leitmotiv qui incarne vos ambitions pour l’année à venir. Si vous optez pour le thème de l’équilibre, vous pourriez par exemple chercher à intégrer ce concept dans votre vie quotidienne, en réorganisant votre emploi du temps pour combattre le stress ou en trouvant des moyens d’accomplir vos tâches habituelles plus efficacement et de manière plus agréable. Une approche ciblée sur un thème permet de faire évoluer les habitudes, les relations et les comportements vers des valeurs et des objectifs plus proches des nôtres.

Prendre des résolutions flexibles

La vie est une succession d’événements, et nos résolutions doivent pouvoir s’adapter aux changements de situation et de préférences. Les objectifs trop figés ne tiennent souvent pas compte des aléas de la vie. Un changement sur le plan professionnel ou sur le plan des intérêts personnels, par exemple, peut priver certaines résolutions de leur raison d’être ou les rendre irréalisables. Ajouter une dose de flexibilité à nos objectifs permet de les rendre plus durables, plus réalistes et plus réalisables, en particulier sur le long terme.

Fixer des mini-objectifs 

Les résolutions ambitieuses paraissent souvent hors de portée... parce qu’elles le sont ! Diviser un objectif colossal en étapes plus petites et plus facilement gérables conduit à une plus grande réussite. Par exemple, au lieu de prendre la résolution de monter une entreprise en un an, envisagez plutôt de vous fixer des mini-objectifs consécutifs : entrer en contact avec des mentors au cours des premiers mois, rédiger un plan d’affaires d’ici au milieu de l’année et trouver un premier financement d’ici à la fin de l’année. Cette méthode nous permet de célébrer chaque petite victoire, entretenant ainsi la motivation et rendant l’objectif final moins impressionnant.

Accepter les contretemps (et en tirer des leçons)

Inutile de se voiler la face : nos résolutions peuvent ne pas aboutir. Néanmoins, en considérant les défaillances comme des sources d’apprentissage au lieu de culpabiliser, vous ferez de la poursuite d’un objectif un véritable accomplissement. Si vous avez, par exemple, des difficultés à respecter un plan budgétaire précis, vous avez peut-être simplement besoin d’une approche différente plus adaptée à votre mode de vie et à vos préférences. Un échec ne l’est jamais vraiment s’il est appréhendé comme une leçon de vie. Au lieu de faire une croix sur un objectif manqué, adoptez une approche différente : voyez-y une occasion d’apprentissage et de progrès, et adaptez votre stratégie en conséquence.


N26 : ma banque je gère

N26 vous donne les outils pour gérer votre argent comme vous le souhaitez. Si vous souhaitez mettre de côté sérieusement, par exemple, des fonctionnalités comme Espaces vous permettent de mettre d'économiser pour tous vos objectifs. Vous voulez mettre de côté encore plus vite ? Activez les arrondis, et nous arrondirons chaque achat par carte à l'euro supérieur et verserons automatiquement la différence dans l'Espace de votre choix. Et avec les offres partenaires N26, vous pouvez économiser sur de nombreux services et produits de grandes marques reconnues, allant du voyage à l'éducation et au divertissement. Trouvez le compte N26 fait pour vous et commencez à mettre de côté dès aujourd'hui.

Articles similaires au sujet

Par N26

La banque qu'on adore

Articles similaires

Ces articles pourraient vous intéresser
Une personne tient des tomates au-dessus d’un bol en métal.

Veganuary et plus : une alimentation plus végétale pour un portefeuille plus vert

Récoltez les fruits financiers d’une vie plus végétale

Les femmes et les finances : réduire les inégalités

L'éducation financière est essentielle pour les femmes. Beaucoup manquent des connaissances nécessaires. Explorons les raisons et solutions pour réduire l'écart financier entre les genres.

Un arbre à l'intérieur d'un bâtiment.

Les dessous de l’investissement durable

L’investissement durable connaît aujourd’hui une immense popularité, mais de quoi s’agit-il au juste ? Avant tout placement, assurez-vous que votre argent produise l’effet maximal escompté.