Retourner vers les communiqués de presse

Les clients N26 gagnent plus mais ce sont les clientes qui épargnent davantage

Paris - N26 a analysé les habitudes d'épargne et de dépenses de plus de 1,7 millions de ses clients en Europe, dont 40 000 en France. Fort de ces données, on remarque des différences de comportements entre les hommes et les femmes : Sur l’ensemble des données client analysées, les clients hommes ont un revenu mensuel jusqu'à 42 % supérieur à celui des femmes. A l’inverse, les clientes N26 épargnent jusqu'à 50 % de plus que les clients hommes.

Chez N26, les clients gagnent plus mais les clientes épargnent davantage

A l’instar des différentes études européennes ou nationales sur le sujet, N26 fait le même constat sur les disparités toujours notable d’habitude d’épargne et de dépenses chez ses usagers selon leur sexe. Ainsi bien que les clients N26 hommes en Europe ont en moyenne un flux de revenu mensuel supérieur de 30 % aux clientes femmes, les femmes épargnent bien davantage tant en termes de montant absolu qu’en part de revenu. Alors que les hommes ne mettent de côté que 16 % de leurs revenus mensuels, chez les femmes ce chiffre atteint 22 % en moyenne.

Cet «écart d'épargne» est très visible dans les tranches d'âge 18-34 ans:

  • Les femmes de 18-19 ans économisent 52,16 €, soit 50 % de plus que les hommes du même âge, tout en ayant à peu près les mêmes revenus.
  • Les femmes entre 20-24 ans mettent de côté 40,38 €, soit 50 % de plus que les hommes, avec un revenu moyen pourtant 20 % plus faible.
  • Les femmes entre 30-34 ans ont épargné en moyenne 75,96 €, soit 32 % de plus que les hommes, avec un revenu moyen mensuel 26 % plus faible.

Les habitudes des clients N26 en France, question dépenses et épargne

En 2021, les quelques 2,5 millions de clients N26 en France ont réalisé 21 transactions par mois en moyenne pour un montant moyen de 1 150 €. Dans le détail, on constate que les 5 premières catégories de dépenses représentent bien l’utilisation de N26 comme le compte bancaire de la vie de tous les jours.

Top 5 des dépenses des clients N26 en France en moyenne:

  1. Alimentation (Courses - restaurant/bar - livraison à dom) : 34 %
  2. Shopping (Commerce Retail et e-commerce) : 18 %
  3. Transport (VTC - Transport public - train/avion - essence) : 16%
  4. Culture (Abonnement culture - cinéma - musées) - 9 %
  5. ex-aequo - Retrait espèces (ATM) & Epargne (Espaces) - 6 % chacun

Côté épargne, les clients N26 en France ont économisé en moyenne 69,24 € par mois, soit 6 % de leurs revenus mensuels. Cela les place en dernière position derrière les Allemands, les Italiens et les Espagnols tant en valeur nominale qu’en qu'en part des revenus épargnés. Les Lyonnais et les Parisiens épargnent une part légèrement plus élevée de leur revenu mensuel que la moyenne nationale (7 % en moyenne), tandis que les Marseillais pointent en dernière position (seulement 2 %, le plus bas de toutes les villes examinées dans l'étude). Niveau calendrier, les mois où les clients N26 en France ont le plus dépensé en 2021 sont sans surprise le mois de décembre (18 % au-dessus de la moyenne annuelle) devant juin, juillet (+5 %).

N26 est une boite de Tech qui fait de la banque. Intrinsèquement, la data est au cœur de notre savoir-faire car c’est la finesse de l’analyse des besoins de nos clients qui fait la pertinence de nos innovations produit. Par exemple, nous savons qu'en France, nous avons deux fois plus d'utilisateurs abonnés à Spotify qu'à Deezer ou que par exemple l'opérateur de téléphonie privilégié de nos clients, c’est Free”, commente Jérémie Rosselli, DG N26 France & BeNeLux.

Retrouvez plus d’informations sur cette étude ici, avec notre article de blog dédié

À propos de l'étude

L'étude est basée sur l'analyse par N26 des données de dépenses agrégées et anonymisées et des données d'épargne de plus de 60 000 clients N26 allemands, 40 000 clients N26 français,, 20 000 clients N26 italiens et 10 000 clients N26 espagnols. Au total, ce sont les données de plus de 1,7 million de clients N26 sur l’année 2021 qui ont été analysées. Les « données de dépenses » sont définies comme les transferts d'argent sortant des principaux comptes bancaires des participants à l'enquête, tandis que les « données d'épargne » sont définies comme l'argent économisé dans les Espaces des participants à l'enquête ainsi que sur les comptes principaux.


À propos de N26

N26 construit la première banque globale que le monde aime utiliser. Lancée en 2015, elle a été fondée par Valentin Stalf et Maximilian Tayenthal. N26 compte aujourd’hui plus de 7 millions de clients, dans 24 marchés, dont presque 2 500 000 en France. Plus de 1 500 employés travaillent ensemble depuis 9 villes : Amsterdam, Belgrade, Berlin, Barcelone, Madrid, Milan, Paris, Vienne, et São Paulo pour réinventer l’expérience bancaire afin de l’adapter aux modes de vie de plus en plus connectés des utilisateurs. Les services de N26 sont disponibles sur Android, iOS et depuis son application web. L’objectif : repenser la banque du 21ème siècle pour la rendre simple, rapide et moderne. Grâce à une licence bancaire européenne, à des technologies de pointe et à l’absence de succursales bancaires, N26 façonne dès aujourd’hui la banque de demain. N26 a levé près de 800 millions de dollars auprès d’investisseurs reconnus comme Insight Venture Partners, GIC, Tencent, Allianz X, Valar Ventures, le fonds de Peter Thiel, Horizons Ventures appartenant à Li Ka-Shing, Earlybird Ventures, Battery Ventures, mais aussi auprès des membres de l’équipe de management de Zalando et Redalpine Ventures. N26 est actuellement présente dans les pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Islande, Irlande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse.

Site web : n26.com | Twitter : @n26fr | Facebook : facebook.com/n26FR

Contact presse Timothée Lenoir press_france@n26.com